Pétition

Stop à la construction de nouvelles centrales au gaz et au prolongement du nucléaire.

Adressé à la ministre fédérale de l’énergie Tinne Van der Straeten, aux ministres wallons de l’environnement Céline Tellier et de l’aménagement du territoire Willy Borsus et à la ministre flamande de l’énergie Zuhal Demir.

Sur 8 sites différents en Flandre et en Wallonie, des entreprises du secteur de l’énergie ont introduit des demandes de permis pour la construction de nouvelles centrales électriques au gaz fossile. Ces centrales émettront des centaines de millions de tonnes de CO2 et laisseront échapper du méthane pendant des décennies, réduisant ainsi à néant les efforts de la Belgique en matière de climat. En outre, ces méga-centrales émettent des substances nocives telles que l’oxyde d’azote, qui ont un impact majeur sur la santé des résidents locaux et sur les zones de protection naturelle.

Greta Thunberg explique très clairement pourquoi la construction de nouvelles centrales au gaz fossile est désastreux: “Tout ce qui ne constitue pas un arrêt immédiat des investissements dans les combustibles fossiles serait une trahison de la vie elle-même”. De fait, le gaz est un combustible fossile qui, sur l’ensemble de son cycle de production, est tout aussi dommageable pour le climat que le pétrole ou le charbon.

Mais au lieu d’opter pour un avenir sans combustible fossile et de bloquer ces projets regrettables, la ministre fédérale de l’énergie, Tinne Van der Straeten, promet des subventions aux entreprises énergétiques qui veulent construire ces nouvelles centrales au gaz! Ceci est censé permettre la sortie du nucléaire. Ce faisant, la ministre de Groen/Ecolo ignore la voix des dizaines de milliers de personnes qui sont descendues dans la rue pour le climat.

Le choix entre le gaz et l’énergie nucléaire est un dilemme qui n’a pas lieu d’être. Le soi-disant besoin de centrales au gaz repose sur une fine couche d’abracadabra statistique qui surestime grossièrement nos besoins futurs en électricité aux heures de pointe. La Commission de Régulation de l’Électricité et du Gaz (CREG) le dit depuis plus d’un an: la fermeture des centrales nucléaires belges, dangereuses et polluantes, est parfaitement envisageable sans nouvelles centrales au gaz.

Il appartient maintenant aux ministres wallons Willy Borsus et Céline Tellier et à la ministre flamande Zuhal Demir de décider si les autorisations demandées par les entreprises énergétiques pour la construction de nouvelles centrales au gaz seront effectivement accordées ou non.

Les politiciens privilégient les intérêts des industriels au détriment des générations futures en promettant des milliards d’euros de subventions aux géants de l’énergie tels qu’Engie, Luminus, RWE et Eneco alors que 400 000 ménages belges vivent dans la précarité énergétique.

Nous, signataires de cette pétition, nous opposons au faux choix entre l’énergie nucléaire et le gaz fossile. Nous exigeons la fin de l’ancien système énergétique, non démocratique, qui fonctionne sur la base d’une impossible croissance sans fin, alors que nous vivons sur une planète aux ressources limitées. Nous voulons un système énergétique qui prenne comme point de départ les économies d’énergie et produise l’électricité dont nous avons encore besoin sans émettre de CO2 ou en le réabsorbant.

Nous appelons donc les ministres Tinne Van der Straeten, Zuhal Demir, Willy Borsus et Céline Tellier à:

  •     Refuser tout permis pour de nouvelles usines à gaz;
  •     Refuser de subventioner les nouvelles infrastructures fossiles;
  •     Garantir une sortie complète et inconditionnelle du nucléaire en 2025.

Petitie / Pétition

Important: votre signature n’est valide qu’après avoir cliqué sur le lien dans l’email de confirmation que nous envoyons.

La pétition vient d’être signée par

Michel V.
Christel G.
Jose C.
Christine W.
Manuel L.